Télégramme, et un peu plus

Publié le par Alain Marc

EXTRAORDINAIRE JOURNÉE, Florence, de découvertes autour de très anciennes notes sur John Cage et le hasard, où j'ai subitement découvert que mon attrait pour ce discours, qui remonte aux années (encore...) 1991, avait un lien intense avec le mécanisme que nous avons déjà tant abordé ensemble sur la venue des regards hallucinés (ou des dernières poésies non hallucinées). Du hasard, de l'accident et de l'inattendu (tu vois la relation..., de cet inattendu subit — là, remarquer le jeu, flou, entre le son et le sens subit, qui n'est pas subi... —, et de l'idée, aussi, du seul moyen de l'évasion du système trop bien établi, par le défilement ininterrompu des hommes...

 

Tout est parti d'un, du, hasard — je passe toujours toutes mes journées à avancer dans le classement de mes notes restantes, partant de mon journal pour arroser à nouveau et refermer la boucle, de tous les autres carnets créés jusqu'à aujourd'hui (nombre clos). Parti du hasard de la découverte d'une note sur le chaos, pas encore exploitée, puis d'une série tour à tour sur ou de, Iannis Xénakis, John Cage — qui fait le lien entre le hasard et le chaos —, un compositeur russe de musique contemporaine du nom de Valentin Silvestrov, d'Antonin Artaud (on ne lit vraiment pas assez, et tire des enseignements, de son superbe Théâtre et son double...), et même, de David Bowie !, à propos de l'un de ses derniers bons albums (sublimement rock, qui aborde vraiment le chaos, du chaos comme construction, du hasard, à son expression, ce qui est, doit être quand même, différent). Abordant, et j'arrête là, aussi bien les notions de l'anarchie, de l'ordre et du désordre, de l'ordre caché des choses, de l'appel et du rappel, de l'harmonie, naissante, et du fractal. Pour retomber évidemment sur le fragment, et ma pratique de la note et du carnet.

 

Quelle boucle, AUJOURD’HUI !

 

Alain

 

Publié dans correspondanSes

Commenter cet article

Marie Gabrielle 14/01/2007 13:45

(travail et non travai... veuillez excusez).

Marie Gabrielle 14/01/2007 13:43

Bonjour Alain, et que j'aime la flamme à vous contempler sortir décidé les outils de travai de votre trousse... en daim ?J'aurai moi l'impression seulement de radoter, me rappelant une prof. d'anglais en 6 ou 5ème interrogeant ses élèves sur leur mot préféré... et depuis, le mien qui n'a pas changé : scattered, au sens de fragmenté...Comme quoi, les femmes peuvent rester jeunes, autant les idées sont vieilles !!J'aime à partir de musiques, à trouver les premières notes communes... et de mots récemment, à faire des piles de plumes (oh, non ! ça ne marche pas... remplaçons par des lunes ? non plus... alors des puces, comme dans le jeu du saut dit de) - et en tout cas des mots servant à plusieurs (et là ça marche...) plumes ? sens.Je m'écoute ? Bien heureusement, car comme vous le signifiiez, tout est "son" du hasard (et qu'est-ce qu'il descend... cet accent brésilien !).Je vous dis à bientôt, et vous remercie bien...mg