J'ai donc commencé, je suis plus qu'intéressée

Publié le par Florence Trocmé

Je suis un peu submergée, mais ça va ! Je veux dire submergée par les envois que vous me faites, mais moins inquiète parce que j'ai trouvé le moyen de vous lire, comme je l'entends. J'imprime par séquence de 10 ou 20 feuillets

J'ai donc commencé, bon, je ne sais jamais les titres, peut-être avez vous vu l'article de mon amie Angèle Paoli et pourquoi je lui ai demandé cet article, j'ai des problèmes avec les titres.... "Chroniques pour une poésie publique".... et je suis plus qu'intéressée.

Pour l'instant, je n'ai pas de questions précises à vous poser, mais ça viendra sûrement. Et j'ai bonheur à retrouver et mettre des mots, les vôtres, sur mes expériences, notamment celles des lectures, des readings, tant tout ce que vous dîtes, je l'épouse, j'en épouse le point de vue, pour avoir assisté à tant de lectures avec ce double constat, grandspoètes/mauvaislecteurs (je pense à une difficile séance avec Mathieu Bénézet), petits poètes/bonslecteurs (pas de nom en tête pour l'instant). Chez Marc Delouze, chez les libraires, à la Maison de la poésie, ici ou là, déjà beaucoup d'expériences, et ce constat, oui, que si peu lisent bien. SI un souvenir magnifique, J.L. Giovannoni lisant chez Tschann ou Beausoleil récemment. Mais je pense que ce sont des gens qui avaient pensé la lecture et je me suis dit que si d'aventure, j'avais un jour à me lire ou à lire d'autres, je travaillerai très certainement ma lecture.

Les schémas, pour l'instant un peu difficiles, mais à regarder plusieurs fois et puis il faut que j'avance dans la lecture mais encore une fois je renoue avec ce qui avait été si facile avec l'Écriture du Cri et qui n'avait plus été possible avec les manuscrits.... (j'espère que je n'aurai pas trop de manuscrits au !)

 

Je reprends un peu le flotoir, on et off. J'ai lu hier de larges extraits de 2003 qui me semblent dans le bon équilibre entre les différents aspects, chambre d'enregistrement et laboratoire ! Il y a dans cette séquence une alternance de notes de lecture et d'audition de concerts ou de CD et de textes beaucoup plus personnels qui me semble juste. Notamment des notes sur des tableaux de Nicolas de Staël écrites dans l'exposition et que j'ai commencé à publier sur le Flotoir on.

 

Tout ça un peu dans le désordre, comme ça vient, comme je fais toujours avec vous

À bientôt Alain

Florence

Publié dans correspondanSes

Commenter cet article