Merci de cette grande lettre

Publié le par Florence Trocmé

Merci de cette grande lettre et surtout de tout ce qu'elle contient, de tellement fort [...] que tu continues envers et contre tout [...] le moteur de ton existence est ce travail, cette écriture [...] la première étape franchie, c'est déjà une magnifique victoire et maintenant ces reprises encore, dans ce domaine difficile des "expériences" de quelque nature qu'elles soient, c'est très important

Oui tous les éditeurs sont à bout de souffle, tous ceux qui portent les textes dont nous avons besoin, alors que fleurissent les livres, sont-ce encore des livres (même dilemme avec musique et musique), inutiles, jetables, comme les stylos, les rasoirs, les mouchoirs. Tiens ça m'étonne même qu'on n'ait pas encore inventé le concept, le livre jetable. Donc les livres, les vrais livres, ceux qui nous font vivre, ceux de littérature dont Hélène Cixous dit que c'est un monde qu'elle habite car elle ne peut habiter le monde dit normal [...]. Nous devons inventer de nouveaux moyens, de diffuser, de faire connaître ce que nous faisons, notre résistance à l'air du temps, à la marchandisation de toutes choses, y compris celles qui ne devraient pas du tout s'y prêter. Poezibao a aussi ce sens-là.

 

 

Florence

Publié dans correspondanSes

Commenter cet article