Être de chair, musique tellement troublante

Publié le par Alain Marc

Voilà, Florence, nous pouvons maintenant enregistrer devant tous les yeux, et à l'insu de l'autre, [...] et avec le recul des quelques jours nécessaires à leur imprégnation dans tout notre être de chair.

 

Alain

 

ps _ j'ai parfois trouvé Scelsi fort lugubre, surtout sur ses pièces vocales. me suis pourtant vu en réécouter une, dernièrement, alors que j'étais fort bas, et me suis surpris, ce soir là, à tellement l'aimer. La musique est tellement troublante.

Publié dans correspondanSes

Commenter cet article