Au sujet de la technique, ou d'une Non-écriture propre à l'Écriture du cri

Publié le par Alain Marc

Il y a évidemment, Florence, pour que cela (la recherche d'un Non-écriture) tienne, soit possible, atteigne et puisse se hisser au niveau des œuvres de la Littérature, un long passé de Lecture de grandes œuvres, de celles que, tout seul, j'ai cherchées, et trouvées

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

mais ne jamais laisser tomber aban
donner
son idée première
contre vents et marées
même si a priori c'est contre tous et tout
le monde
(Vigée le dit si bien...)
mon Idée
première
du cri
et de la po
ésie publique

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

C'est un refus de l'écriture pour l'Écriture.

 

Et cela n'est pas vain, inatteignable

 

: d'exprimer le cri.

 

Le cri est brut    l'écrit du cri se doit, de l'être tout autant

 

(mais j'ai, juste là, la nette impression de me répéter...)

 

Je n'en refuse a priori aucun aucune (de tropes, de figures), mais veux à tout pris éviter d'agir, en Technicien (revoir le préambule, d'Écrire le cri) : je fais tout au jugé (avec tout ce long passé de Lectures), au seul re

ssenti.

 

Il y a d'un côté l'analyse au plus profond (qui fut aussi un grand cri vous l'avez vu juste) de la technicité, avec Écrire le cri, et de l'autre la plus grande volonté de s'en éloigner, à tout prix, au MAXI

MUM,

afin de libérer l'Affect, de le laisser s'épanoui à son plein

usage

et emploi.

 

Ce que j'appelle souvent, faute de mieux, L'ÂME,

n'arrivant à aller plus loin, dans le ressenti et l'expli

cation plus précise

 

un peu comme Einstein avouant au monde ne pouvant que, reconnaître, dans sa recherche plus qu'avancée du Monde,

 

la présence

 

de

 

DIEU !

 

(son ressenti final d'une)

 

Qu'y que reste, t-il, lorsqu'il n'y a plus l'Écriture ?

 

: l'ÂME.

 

Voyez les haïkus japonais, tellement difficile à écrire — et à lire..., l'on doit être dans un état maximum d'élévation de l'esprit —, et pourtant,

il y faut tant de techniques, pour les écrire,

non de techniques d'écriture, mais de techniques SPIRITUELLES — hauteur éloi

gnement du monde

— comme pour écrire lire, mes regards hallucinés

 

Alain

 

Publié dans correspondanSes

Commenter cet article