Continuer ce qui a été 1

Publié le par Alain Marc

Je voudrais continuer ce qui a été amorcé entre nous, en vous faisant part de temps à autre de l'avancée de mes écrits, ce qui pourrait constituer une sorte de journal dans le vivant, en direct et non plus seulement dirigé vers soi-même.

 

 

J'ai aujourd'hui terminé la ..., carnet en deux temps, qui aborde le cri et par l'intime et par quelques nouvelles avancées de la théorie, et par la vie et par la vie d'Écrire le cri. Je me suis également décidé à rendre disponible ..., carnet lui aussi en deux temps, sur la vie et le monde. Cela ne s'est pas déroulé en ce qui concerne ce dernier de la même façon que le premier, puisqu'il a suffi que je déplace deux notes et me décide à mettre au net deux dernières, pour qu'il me satisfasse (il n'est pourtant composé que de 34 pages), en son état.

 

 

J'avance enfin également et répond en cela à l'enjeu qui est l'un des plus important pour moi, dans la première mise au net de mes poèmes à dire et à crier projetés. J'ai premièrement terminé l'Art est un combat ! vers le 20 juin, qui a vu le projet d'édition annuel que je vous avais soufflé lors de notre entretien parisien, qui était bien trop beau, n'ayant naïvement toujours aucune raison de ne pas croire un engagement oral, s'évanouir... M'étant remis à l'ouvrage sur la poursuite de ces projets je me suis attaqué ensuite en premier, et ai également terminé, le Choix de la folie. Tout en sentant bien que je n'étais pas encore été assez loin (il s'agit, toujours, de ces fameux textes "collectés" en 1990-91, et laissées tous en l'état depuis...), surtout en ce qui concerne, justement, la folie.

 

 

Je m'engage à vous communiquer une copie de ces travaux dès que vous m'en émettrez la demande, et m'engage aussi à venir vous rencontrer dès que vous le jugerez opportun. Je débute aujourd'hui, le travail sur les Limites de la sexualité, sont enfin repoussées.

 

 

Alain

 

Publié dans correspondanSes

Commenter cet article